Je reviendrai à Tombouctou

Je reviendrai à Tombouctou

Laurence Ammour, Jean-Luc Peduzzi, Shindouk Ould Najim

Le Nord-Mali est au cœur de l’actualité : un chef Touareg obligé de fuir son pays raconte…

 

Parution : 02/07/2013
ISBN13 : 978-2-87515-189-6   NUART : 4490389
Prix public hors taxes : 16,97 €
Format mm : 134X210   Pagination : 240 pages
Collection : Documents HC   
Classification : Documents, essais
Statut : Epuisé (print), disponible (numérique)

 

 
Shindouk est le chef exilé de la communauté des Oulad Nagim. Le territoire de sa tribu se trouve à 120 km au nord-est de Tombouctou, sa ville natale, à Iwa-Watane, sur la route de l’Azalai. Là, il a fait construire la première école du désert et réhabilité les puits de ses ancêtres. Shindouk a épousé une Américaine, Miranda. Ils ont eu un enfant.

Il y a un an, en mars 2012, Shindouk et sa famille ont fui in extremis la ville de Tombouctou investie par des groupes armés islamistes et sont allés se réfugier aux États-Unis, près de la frontière canadienne, puis se sont installés en Nouvelle-Écosse, au Canada.

Les victoires récemment remportées sur les djihadistes par les troupes armées françaises et africaines suffiront-elles à régler la crise du Nord-Mali ? 
Existe-il des pistes réalistes et viables de sortie de crise?

Ce document porte un regard inédit sur le conflit et donne, pour la première fois, la parole à un chef Touareg de Tombouctou, qui a accepté de raconter son histoire personnelle étonnante et de partager son sentiment sur les événements au Mali.
Depuis l’apparition du terrorisme en zone saharienne jusqu’au retour des Touaregs de Libye en 2011, puis l’arrivée en nombre de djihadistes, la fuite avec les siens en Amérique et l’envoi des troupes françaises en janvier 2013, Shindouk retrace l’histoire de son pays, les fractures de la société malienne et le suicide politique de la nation.

Comment Shindouk voit-il l’avenir ? Dans une situation qui s'avère complexe, et alors que les débats sur la crise au Nord-Mali sont essentiellement animés par des occidentaux, le témoignage de Shindouk associé à l'analyse de deux spécialistes, apportent un éclairage nouveau et d'une particulière acuité, visant à comprendre et à décrypter les événements qui ont conduit à l'instabilité actuelle.

 

A propos de l'auteur
Laurence Aïda Ammour est sociologue et analyste en sécurité internationale, chercheure associée à Sciences Po Bordeaux et consultante. Elle est spécialiste des questions de sécurité au Sahara-Sahel, au Maghreb et en Afrique de l'Ouest.
Commissaire divisionnaire, Jean-Luc Peduzzi est spécialiste des questions de sécurité dans la bande sahélo-saharienne.